Vous croyez vraiment qu’en vous séparant à l’amiable, tout va bien pour moi ?

C’est vraiment génial quand les parents réussissent à se séparer à l’amiable. L’entente est plutôt cordiale, l’organisation convient aux parents et tout semble rouler comme sur des roulettes.

C’est oublier que dans la séparation, les enfants voient toute leur vie chamboulée. Et c’est à nous les parents de prendre en compte ce que génère la séparation pour nos enfants afin de mieux comprendre leurs besoins.  Ainsi, il sera plus aisé de les rassurer et de mieux adapter notre fonctionnement au quotidien.  La perte de repères et le manque de l’un de ses parents dans sa vie de tous les jours.

La séparation, même à l’amiable, amène dans la plupart des cas :

(liste non exhaustive !)

  • Un déménagement, voire un double déménagement,
  • Un changement d’école, de quartier, des amis fréquentés
  • Voir moins ses parents au quotidien, ressentir le manque
  • Voir parfois ses parents être déprimés
  • Changement des loisirs et sorties (moins de moyens des parents solo, perte d’amis du couple)

Ces changements sont majeurs dans la vie d’un enfant et ne peuvent pas être ignorés sous prétexte que la séparation se passe bien pour les parents.

Le besoin d’être entendu, écouté et rassuré

Ainsi, même si la séparation se passe bien pour les parents, il est indispensable d’être à l’écoute de l’enfant et de ses besoins. Et il n’est cependant pas utile de culpabiliser. Simplement de se montrer à l’écoute et d’agir en fonction des besoins exprimés.

Être à l’écoute, c’est accueillir « la parole » de l’enfant. S’il vous dit qu’il est triste de la situation, il est inutile de lui dire que tout va bien puisque vous vous êtes séparé à l’amiable. Bien sûr, c’est plus confortable pour lui… mais ce n’est pas sa réalité. Il ne vit pas dans la comparaison. Il vit la situation telle qu’elle est. Et s’il se confie à vous, vous pourrez l’aider en acceptant ce qu’il ressent. 

Être à son écoute, c’est aussi l’observer. En effet, en fonction de l’âge de l’enfant, il peut exprimer ce qu’il ressent de différentes manières :

  •  par le jeu pour les plus jeunes,
  • certains enfants vont s’exprimer par le biais de colères qui semblent inexpliquées,
  • il peut être sujet à des nuits agitées, à cause des cauchemars,
  • Et tout autre comportement inhabituel qui pourrait vous alerter, comme le repli sur soi, la multiplication des bêtises etc..

 Pour faire face aux difficultés de son enfant, la priorité est de lui montrer notre écoute et notre attention. Si vous détectez qu’il se sent responsable de la séparation, ce qui arrive souvent chez les jeunes enfants, rassurez-le à ce sujet. Vous pouvez lui expliquer de manière simple et résumée les raisons pour lesquelles vous avez choisi de vous séparer.

Rassurer son enfant

 Et si besoin, vous pouvez aussi le rassurer en expliquant que l’amour entre les parents peut un jour s’éteindre. Mais que votre amour pour lui durera toute la vie.

Parfois, l’écoute et la discussion suffiront pour l’enfant. Parfois, il faudra prendre des mesures  plus importantes, en lien avec l’organisation.

Adapter l’organisation en fonction de ses besoins

Lorsque vous vous êtes séparé à l’amiable, vous avez trouvé une super organisation entre vous, parents. Mais votre enfant n’est peut-être pas à l’aise avec cette organisation. Si vous sentez que l’enfant n’est pas confortable et qu’il vous est possible de l’adapter, alors faites-le. Il ne s’agit pas d’un caprice de sa part de l’enfant mais d’un réel besoin. Les enfants ont également des périodes où ils sont plus« Papa » et d’autres périodes où ils sont plus « Maman ». Ne le prenez pas contre vous ! Il s’agit seulement de son développement normal. Pour en savoir plus afin de mieux aider votre enfant, vous pouvez lire cet article.

De plus, quand l’enfant réussit à l’exprimer, c’est très positif puisqu’il s’agit d’un signal indiquant qu’il se sent en confiance, libre de dire ce qu’il ressent vraiment.

L’idée n’est cependant pas de changer toutes les semaines d’organisation car nos enfants ont besoin de repères et de stabilité.

Et si vous ne pouvez pas changer d’organisation, il vous sera peut-être possible de permettre à votre enfant de prendre contact avec son autre parent par un autre biais, comme la visio via Messenger ou Skype par exemple.

Ainsi, même les séparations à l’amiable demandent une attention toute particulière envers ses enfants. Pensez à les rassurer sur le fait qu’ils ne sont pas la cause de votre séparation, expliquez-leur avec un langage adapté à leur âge pourquoi vous avez pris cette décision. Ouvrir le dialogue sera bénéfique. Et d’ailleurs, il est probable que votre enfant vous demande plusieurs fois de lui expliquer tout cela. Ainsi, ils appréhenderont de mieux en mieux la situation et pourront mieux s’y adapter.

Pour finir, je tiens à vous féliciter d’avoir réussi à établir une séparation à l’amiable ! Si vous le souhaitez, vous pouvez partager votre expérience et vos astuces pour améliorer le quotidien de vos enfants dans les commentaires.

Parents séparés

Vous pouvez retrouver les vidéos et interviews sur la chaine Youtube Dezip et suivre les publications sur la page Facebook @dezipfrance

A très bientôt sur Dezip !

Partager cet article
  •  
  •  
  • 14
  •  
  •  
  •  
  •  

You May Also Like

2 Comments

  1. Parfois l’écoute n’est pas si simple ou même ni détecté. Sachez parent solo, que tout changement pour vous va se ressentir également chez votre enfant. Mais rassurez vous, vous avez fait le bon choix de séparation par consentement mutuelle, pour vous même et pour vos enfants. Il n’y a pas de colère ni de haine. Seulement de la souffrance morale mais elle ne durera qu’un temps à l’inverse de la colère qui elle ne s’estompe jamais. Regarder simplement votre enfant sourire, souriez lui et communiquer ensemble, les expressions du visage et du corps sont des moyens de communications. Faite lui une grimace pour qu’il vous la rende à son tour. Border le et replacer ses cheveux pour qu’il se sente en confiance et et vous parle. A vous de trouver vos outil decoute et de communications.

    Merci Emilie pour cet article et cette approche.

    1. En effet, la séparation par consentement mutuel est le meilleur choix quand la situation le permet. Très mignon ces gestes attentionnés que tu évoques 🙂

Laisser un commentaire